Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
31 décembre 2008

JEAN-FREDERIC BRUN

JEAN-FREDERIC BRUN
S'imbiber sans rien dire dans la terre, entre l'absinthe, le persil sauvage et le ciste, et projeter enfin au cœur de son abîme tout amour vivre de lumière, de vent et de lassitude. D'un sourire cruel qui me déchire me sevrer enfin. Être l'attente d'un...
30 décembre 2008

OH MAR

OH MAR
¡Oh, mar! No digas marejada o chapoteo Porque la blancura Sobre la boca de una perla Dirá lo que tú no dices. ¡Oh, mar! Sobre el sepulcro del sol que muere! No llores cuando la tarde llegue Porque las nubes ya lloraron Cuando el sol aún era puro espectro....
29 décembre 2008

TRIBULATIONS D'UN RÊVEUR ATTITRE

TRIBULATIONS D'UN RÊVEUR ATTITRE
Ce n'est pas une affaire d'épaulesni de bicepsque le fardeau du mondeCeux qui viennent à le portersont souvent les plus frêlesEux aussi sont sujets à la peurau douteau découragementet en arrivent parfois à maudirel'Idée ou le Rêve splendidesqui les ont...
29 décembre 2008

NOUS REVIENDRONS

NOUS REVIENDRONS
Souviens-toila Terre fut le premier tambourl'Empreinte la première écritureles tribus chantaientavant même de parlerjusqu'à ce que les mots inspirésse figent sur les tables de la loiles chants se sont dissipésdans nos voix desséchéespar l'abus des paroles...
29 décembre 2008

RAIDS SUR GAZA..

RAIDS SUR GAZA..
Après deux jours et deux nuits de bombardements, Israël poursuivait, lundi 29 décembre au matin, son offensive sur la bande de Gaza. Depuis samedi, les raids aériens ont fait au moins 307 morts selon un dernier bilan de source médicale palestinienne,...
28 décembre 2008

LA TRAGIQUE CONDITION ANIMALE DANS LA MODERNITE

LA TRAGIQUE CONDITION ANIMALE DANS LA MODERNITE
Nous n’avons pas la prétention de traiter d’une question aussi vaste dans les limites de cette chronique. Notre intention n’est pas non plus de réactiver le débat sur le végétarisme ou non-végétarisme qui prend de l’ampleur. Nous voulons seulement avec...
27 décembre 2008

ATTÂR

ATTÂR
Ayant bu des mers entières, nous restons tout étonnés que nos lèvres soient encore aussi sèches que des plages, et toujours cherchons la mer pour les y tremper sans voir que nos lèvres sont les plages et que nous sommes la mer. . ATTÂR .
25 décembre 2008

SHAO YONG

SHAO YONG
Regarde les choses du point de vue même des choses, Et tu verras leur véritable nature. Regarde les choses de ton propre point de vue, Et tu ne verras que tes propres sentiments. Car la nature est neutre et évidente, Tandis que tes sentiments en sont...
24 décembre 2008

MEILLEURS VOEUX A TOUTES ET TOUS

MEILLEURS VOEUX A TOUTES ET TOUS
MEILLEURS VOEUX A TOUTES ET TOUS
23 décembre 2008

NOVALIS

NOVALIS
Lorsque nombres et figures ne seront plus La clef de toutes créatures, Lorsque tous ceux qui s'embrassent et chantent En sauront plus que les savants profonds, Lorsque le monde reprendra sa liberté Et reviendra au monde se donner, Lorsqu'en une clarté...
23 décembre 2008

L'HOMME ET SA RECHERCHE SPIRITUELLE...Extrait

L'HOMME ET SA RECHERCHE SPIRITUELLE...Extrait
"Pour s'élever plus haut encore dans la connaissance, il faut faire de la force de l'amour une force de connaissance. Il ne peut s'agir ici du sentiment généralement connu sous ce nom, qui est presque le seul dont on parle à notre époque matérialiste....
23 décembre 2008

ARBOL ADENTRO

ARBOL ADENTRO
Creció en mi frente un árbol, Creció hacia dentro. Sus raíces son venas, nervios sus ramas, sus confusos follajes pensamientos. Tus miradas lo encienden y sus frutos de sombras son naranjas de sangre, son granadas de lumbre. Amanece en la noche del cuerpo....
22 décembre 2008

MI VIDA CON LA OLA

MI VIDA CON LA OLA
Cuando deje aquel mar, una ola se adelanto entre todas. Era esbelta y ligera. A pesar de los gritos de las otras, que la detenían por el vestido flotante, se colgó de mi brazo y se fue conmigo saltando. No quise decirle nada, porque me daba pena avergonzarla...
20 décembre 2008

LE LANGAGE DES OISEAUX...Extrait

LE LANGAGE DES OISEAUX...Extrait
« La rencontre avec soi-même est le but ultime du voyage, c'est à la fois être ce que l'on est et être autre que ce que l'on est. C'est-à-dire être ce Sîmorgh, et être à la fois ces trente Oiseaux, individuellement, séparément, personnellement. Ces Oiseaux...
20 décembre 2008

LE POIDS VIVANT DE LA PAROLE...Extrait

LE POIDS VIVANT DE LA PAROLE...Extrait
"C'est elle, vous la connaissez sur les longues plages de l'océan; (la Méditerranée, en dépit de son sel et de son étendue, a les mêmes humeurs, mais pas du tout le même tempérament). - La puissante respiration de la houle du large vient expirer sur le...
20 décembre 2008

LA CHAMBRE ROUGE ET AUTRES TEXTES...Extrait

LA CHAMBRE ROUGE ET AUTRES TEXTES...Extrait
C'est grâce à Holan, autant qu'à Michaux, que j'ai compris que certaines visites que la vie nous rend sont si mystérieuses qu'elles doivent prendre la forme d'un poème, que la prose la plus éclatante ne rendrait justice ni à leur transparence ni à leur...
20 décembre 2008

QU'EST-CE QUE VIVRE ?

QU'EST-CE QUE VIVRE ?
Il ne faut pas s’accrocher aux alternatives en se disant qu’elles vont changer la société. La société changera quand la morale et l’éthique investiront notre réflexion. Chacun doit travailler en profondeur pour parvenir à un certain niveau de responsabilité...
19 décembre 2008

ELEGIA PRIMERA

ELEGIA PRIMERA
A Federico García Lorca, poeta. . Atraviesa la muerte con herrumbrosas lanzas, y en traje de cañón, las parameras donde cultiva el hombre raíces y esperanzas, y llueve sal, y esparce calaveras. Verdura de las eras, ¿qué tiempo prevalece la alegría? El...
18 décembre 2008

AU BORD DU QUAI

AU BORD DU QUAI
J'ai parcouru, sous des minuits de verre, Des courants forts qui font le tour de la terre. ... La mer ! la mer ! ...La mer tragique et incertaine, Où j'ai traîné toutes mes peines ! Depuis des ans, elle m'est celle, Par qui je vis et je respire, Si bellement,...
18 décembre 2008

BREL

BREL
La mer pesante, ardente et libre, Qui tient la terre en équilibre ; La mer que domine la loi des multitudes, La mer où les courants tracent les certitudes. .... .... Voilà que l'on se couche De l'envie qui s'arrête De prolonger le jour Pour mieux faire...
1 2 3 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires