dimanche 8 juillet 2007

LE BONHEUR ( Maroc)

    Comme nous avons ri, les jours passés et nous continuons à rire, nous rions. Nous ne savons pas comment nous allons pleurer comment pourraient être des funérailles dans ce pays en larmes. Nous rions, rions. Nous marchons dans la rue et voilà que la rue est un cercueil. Nous contemplons les arbres arrêtés dans la rue les arbres sont des potences d'où nous pendons morts. Nous regardons les pluies qui tombent sur le coeur les pluies sont les larmes de tous les tués. Nous rions, rions. Nous scrutons nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 8 juillet 2007

DEPASSEMENT...

DEPASSEMENT Sur la mer infinie et la brise insensée Vers le ciel farouche où brûle la pensée Vers les étoiles amoureuses, Gyapète augural, je dirai aux éclairs: Je veux le seul Vivant, le seul Grand, le seul Clair Malgré les gouffres qui se creusent ! La Lune au sein de miel, et Vénus de turquoise, Saturne où des clartés sinistres s'entrecroisent, Jupiter, saphir triomphal, Mercure qui chatoie ainsi qu'un lac de songe, Mars tout gonflé de sang comme une sombre éponge, Uranus dévorant, Neptune... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 juillet 2007

FUREUR AMOUREUSE

      Délires mystiques, fureur amoureuse, total abandon(Chut ! écoute-moi chuchoter à ton oreille, Je t’aime, tu me possèdes entièrement,Toi et moi évadons-nous très loin des autres, pour toujours partons, libres, sans contrainte,Plus libres que couple de faucons dans le ciel ou que poisson glissant au fond de l’océan),L’orage fulgurant sa course dans mes os, et moi que la passion secoue,Et notre serment d’inaltérable fidélité que nous jurons ensemble, la femme que j’aime et qui m’aime, oui, avec elle, prêtant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 8 juillet 2007

PROPHETIE EGYPTIENNE

Prophétie Egyptienne Je suis le vieil Atoum, serpent d'éternité.Ma lumière a craché ces étoiles sans nombre,Puis les dieux ont jailli de la profondeur sombre,Plus nombreux que la mouche au soleil de l'été.Ils jettent en clameurs leur importunité, Ils m'ennuient ! La colère aux yeux de sang m'adombre, Je changerai leurs tours en fulgurants décombres : Ils seront comme s'ils n'avaient jamais été. Quant à moi, renaissant dans ma forme nouvelle, Cette merveille d'or où l'azur se révèle, Je ressusciterai comme l'oiseau Benou ! Sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 juillet 2007

L'AMOUR MAGIQUE

L'Amour Magique De nos bouches en feu s'envolent les baisers,Oiseaux voluptueux, vers un azur sauvage...Par l'entrelacement de nos membres brisés, Nos coeurs sautent, comme les flots sur le rivage. Et, dépassant d'un bond les nuits qu'un vent ravage, S' unissent nos désirs dans les cieux embrasés, Se fondent nos esprits dans le soleil des Mages... Tombez de Dieu, tombez, éternelles rosées !                          FRANCOIS BROUSSE
Posté par emmila à 02:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]