Avant eux avant les culs pelés
La fleur l'oiseau et nous étions en liberté
Mais ils sont arrivés et la fleur est en pot
Et l'oiseau est en cage et nous en numéro
Car ils ont inventé prisons et condamnés
Et casiers judiciaires et trous dans 
la serrure
Et les langues coupées des premières 
censures
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes les singes les singes de 
mon quartier
Les singes les singes les singes de 
mon quartier
Avant eux il n'y avait pas de problème
Quand poussaient les bananes même pendant
 le Carême
Mais ils sont arrivés bardés d'intolérances
Pour chasser en apôtres d'autres intolérances
Car ils ont inventé la chasse aux Albigeois
La chasse aux infidèles et la chasse 
à ceux-là
La chasse aux singes sages qui n'aiment
 pas chasser
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes les singes les singes de
 mon quartier
Les singes les singes les singes de 
mon quartier
Avant eux l'homme était un prince
La femme une princesse l'amour une province
Mais ils sont arrivés le prince est
 un mendiant
La province se meurt la princesse se vend
Car ils ont inventé l'amour qui est un péché
L'amour qui est une affaire le marché 
aux pucelles
Le droit de courte-cuisse et les mères 
maquerelles
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes les singes les singes de 
mon quartier
Les singes les singes les singes de
 mon quartier
Avant eux il y avait paix sur terre
Quand pour dix éléphants il n'y avait 
qu'un militaire
Mais ils sont arrivés et c'est à coups 
de bâtons
Que la raison d'État a chassé la raison
Car ils ont inventé le fer à empaler
Et la chambre à gaz et la chaise électrique
Et la bombe au napalm et la bombe atomique
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes les singes les singes de 
mon quartier
Les singes les singes les singes de
 mon quartier

JACQUES BREL


aventclaventure028


Bien entendu , le singe , en qualité de 
créature vivante ,
 élément à part entière de la biodiversité 
et du patrimoine 
de l'humanité n'est pas en cause
 dans ces écrits .
S'agirait il de l'humain  , " trop humain " , 
sans aucun doute...