ANTONIO MACHADO

cabeza

Le crime eut lieu à Grenade ...  

Par une longue rue   
Qui donnait sur la campagne froide   
de l'aube, encore sous les étoiles.   
Ils tuèrent Federico   
Alors que pointait la lumière.   
Le peloton de bourreaux   
N'osa pas le regarder au visage.   
Tous fermèrent les yeux ;   
Ils prièrent...Dieu lui-même ne te sauverait pas... 

Federico tomba mort   
- du sang sur le front, du plomb dans les entrailles -   
... C'est à Grenade que le crime eut lieu,   
Vous savez - pauvre Grenade ! - dans sa Grenade !   

[...] 
On les vit s'éloigner... 
Taillez, amis, 
Dans la pierre et le rêve, à l'Alhambra, 
Une tombe au poète, 
Sur une fontaine, où l'eau pleure, 
et, éternellement dise : sa Grenade

.