dimanche 2 décembre 2007

A PROPOS DU LIBAN...

J’aimais, de l’air de cette patrie, le partage entre la terre et la mer, l’âcre parfum de chèvre fiancé non pas subtilement, mais rustiquement, ou mieux : antiquement, à cette invisible vague cruellement alguée issue des remous de la très physique mer. Ô pays sous les pommes et les pêches et les raisins et le charbon dans l’œil de tes femmes, en instance d’étincelle ! Vos yeux, filles de cet ici-là, provocateurs comme des seins sous le lin apparus, vos yeux, eux aussi, de chèvre et de sel … " . . .   SALAH STETIE . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 2 décembre 2007

ROMAIN GARY...

Lorsqu'on a aimé une femme de tous ses yeux, de tous ses matins, de toutes les forêts, champs, sources et oiseaux, on sait qu'on ne l'a pas encore aimée assez et que le monde n'est qu'un commencement de tout ce qui vous reste à faire. ROMAIN GARY
Posté par emmila à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 2 décembre 2007

JEAN-PIERRE ROSNAY...

Enfants qui déjà prenez place Quand vous aurez grandi Au point d'être conscients Du mal du temps qui passe Et s'arrache de nous Plus mal qu'un pansement Vous qui pousserez de l'avant Nos vieux rêves de liberté Enfants Consultez quelquefois les miroirs du passé Et vous y relirez Les traits de ces visages Qu'un temps nous avons habités Enfants gentils marins des traversées prochaines Ayez une pensée de sel pour nos vieux équipages Lorsque vous voguerez debout vers le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 2 décembre 2007

ROBERTO JUARROZ...Extrait

Ils étaient pour un autre mondeTout dialogue, rompu.Tout amour, rapiécé.Tout jeu, marqué.Toute beauté, tronquée. Comment sont-ils arrivés jusqu’ici ?Tout dialogue, verbe.Tout amour, sans pronoms.Tout jeu, sans règlesToute beauté, offrande. Il y a sans doute une failledans l’administration de l’universDes créatures erronées ?Des mondes égarés ?Des dieux irresponsables ?Ils étaient pour un autre monde." ROBERTO JUARROZ
Posté par emmila à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]