Stu paese

In mare ùn finisce

Ne cunnoscu

Chì l’anu in corpu

Ferita ch’ùn si sarra

Frizzura accesa

Chì tuttu u sale di l’acqua

Ùn pò guarrisce.

Daretu à u vetru

U vetru di u distinu

Ci semu

Cù a nostra vita proibita

È fighjulemu

Ciò ch’è no’ puriamu esse

S’ellu si sciappava stu vetru

Da e nostre mane

À noi rese.

U to pane

Sè andatu à manghjallu in altrò

Pane sudatu

in lochi stragneri

Ma cumu hè ch’ella ùn s’hè spenta

A fame

A fame di u to locu

A fame d’esse tù

.................

FLAVIA  CARLOTTI

................

CIMG0354

.....................................

Cette terre

Ne s'arrête pas à la mer

J'en connais

Qui l'ont en eux

Blessure non refermée

Brûlure ignée

Que toute l'eau salée

Ne peut apaiser

Derrière la vitre

La vitre du destin

Nous nous tenons

Avec notre vie empêchée

Et nous regardons

Ce que nous pourrions être

Si se brisait cette vitre

Sous nos mains

Enfin restituées

Ton pain

Tu as dû aller ailleurs

Le manger

Pain à la sueur

En des lieux étrangers

Mais comment se fait-il

Qu'elle ne soit rassasiée

Ta faim

Faim de ta terre

Faim d'être toi

..................

FLAVIA  CARLOTTI