mardi 22 janvier 2008

SI LE FLEUVE SE TAIT

Il suffit d'un grain de sableAssoiffé d'infiniPour qu'une plage entièreFasse éclater le verreAu sablier du temps. L'oiseau pris dans mon coeurS'envole par ma voix.Sous tes larmes de pluieLes poings de la colèreSe transforment en fleurs. Enlaçant le meilleurAvec tes bras ouvertsJ'abandonne le pireAux vagues du passéRessassant son naufrage. Même sans murSans fenêtre sans porteJe défendrai ma routeContre les bâtisseurs de ruine. Si le fleuve se taitJ'aurai tes bras de mer,Tes marées, tes ressacsPour parler aux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]