mardi 12 février 2008

A LA MAR

La voluntad de Dios por grillos tienes, Y escrita en la arena, ley te humilla; Y por besarla llegas a la orilla, Mar obediente, a fuerza de vaivenes. En tu soberbia misma te detienes, Que humilde eres bastante a resistilla; A ti misma tu cárcel maravilla, Rica, por nuestro mal, de nuestros bienes. ¿Quién dio al pino y la haya atrevimiento De ocupar a los peces su morada, Y al Lino de estorbar el paso al viento? Sin duda el verte presa, encarcelada, La codicia del oro macilento, Ira de Dios al hombre encaminada. . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 12 février 2008

NADIA TUENI...Extrait III

Je baisse la voix pour mieux entendrehurler mon Pays; pour dire le malde n'avoir planté ni amour ni haine,d'avoir mélangé les racines,et pris pour montagne la mer.Je baisse la voix pour aiguiserles couteaux du tonnerre,demander force à la tribu,dormir entre ses omoplates de rochers.J'habite le silencepour mieux contrôler le pouls de la race,dire que, s'il faut mourir,c'est à cause d'une seule goutte de sang,différente.. NADIA TUENI . .
Posté par emmila à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

NADIA TUENI...Extrait II

Ils sont morts à plusieursc'est-à-dire chacun seulsur une même potence qu'on nomme territoireleurs yeux d'argile ou cendres emportent la montagneen otage de vie.Alors la nuitla nuit jusqu'au matinpuis de nouveau la mortet leur souffle dernier dépose dans l'espace la fin du mot.Quatre soleils montent la garde pour empêcherle temps d'inventer une histoire.Ils sont morts à plusieurssans se touchersans fleur à l'oreillesans faire exprèsune voix tombe: c'est le bruit du jour sur le pavé.Crois-tu que la terre s'habitue à tourner ?Pour plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

NADIA TUENI...Extrait I

O que la vérité est menteuse,car l'infini de l'eau est démenti par le sable.Tout n'est si beau que parce que tout va mourir,dans un instant ... . NADIA TUENI .
Posté par emmila à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2008

DEAD CAN DANCE - Rakim

Dead Can Dance - Rakim
Posté par emmila à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2008

FRANCOISE ATLAN - La mujer de Terha

Françoise Atlan - La mujer de TerhaVidéo envoyée par Athenaios Françoise Atlan chante en ladino les romances séfarades des communautés juives d'Afrique du Nord ou d'Andalousie, en occitan les complaintes des troubadours, en arabe les mélodies arabo-andalouses. Ici, accompagnée par l'orchestre arabo-andalou de Fès elle chante en hébreux, en arabe puis en ladino "La mujer de Terha" (cette chanson également connue sous le nom de "Cuando el Rey Nimrod" ou "Abraham Avinu".
Posté par emmila à 19:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 9 février 2008

LA JEUNESSE

La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’effort sur l’amour du confort.On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce que l’on a déserté son idéal. Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l’âme.Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui lentement font pencher vers la terre et devenir poussière avant la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 février 2008

NELSON MANDELA

Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne sommes pas à la hauteur.Notre peur fondamentale est que nous sommes puissantsau-delà de toute limite.C'est notre propre lumière et non pas notre obscurité quinous effrye le plus.Nous nous posons la question : "Qui suis-je moi, pourêtre brillant, radieux, talentueux et merveilleux?"En fait qui êtes-vous pour ne pas l'être? Vous restreindre,vivre petit, ne rend pas service au monde.L'illumination n'est pas de vous rétrécir pour vous éviterd'insécuriser les autres.Elle ne se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 février 2008

ALEXIS ZORBA...Extraits

"...Si lutter avec ferveur et opiniâtreté est un bonheur, je suis heureux....L'activité me dévore et je m'en réjouis. L'action, il n'y a pas d'autre salut.......Ecoute-moi, mon enfant : le bon Dieu, tu vois, ni les sept étages du ciel ni les sept étages de la terre ne peuvent le contenir. Mais le coeur de l'homme le contient. Alors, prends garde, Alexis, de ne jamais blesser le coeur de l'homme!......Lorsque tout marche de travers, quelle joie de mettre notre âme à l'épreuve pour voir si elle a de l'endurance et de la valeur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 février 2008

CYRANO DE BERGERAC...Extrait

...N'écrire jamais rien qui de soi ne sortît,Et modeste d'ailleurs, se dire : mon petitSois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !Puis, s'il advient d'un peu triompher, par hasard,Ne pas être obligé d'en rien rendre à César,Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,Bref, dédaignant dêtre le lierre parasite,Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleulNe pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! .Acte 2 scène 8 EDMOND ROSTAND .
Posté par emmila à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]