Farid Mohamed Zalhoud est né en 1959 à Aday, Tafraout, Maroc.Marié et père de deux enfants Siman et Yuba. Il enseigne la langue française, est poète, peintre et sculpteur. Il a obtenu trois prix littéraires. En 1997, il a reçu le prix Saïd Sifaw. En 2000, il obtient le prix du jeune créateur du Grand prix international Abdelkrim Khattabi, en 2001, le prix Tamaynut. Il a composé une trilogie poétique en amazigh intitulée : Imerruyen, takad, ighd (Étincelles, feu, cendres, éditée chez Les Editions Berbères à Paris sous le titre « Afgan Zund Argan ». « Parole de Paria » est son premier recueil de poésie paru dans Les Cahiers d?Anoual.En 2007, deux nouveaux recueils en PDF chez Diogene Editions Libres : « Ultime Poème » et « Semblable à l'arganier ».

.

Dédié à Tourterelle et à Nad34


Autel béni de finesse et d'élégance
Autel béni de jouvence d'espérance
Haut tel Atlas j'érige l'édifice de ma louange
Aux étoiles scintillantes aux chérubins anges

Hotte pleine de ces gerbes fleuries
Haute plaine de mes verbes mûris
Douces créatures tendresse si féminine
Muses intarissables de mes rimes câlines

En adorateur puisse le mot en être modérateur
De vos ébats vos fins et sublimes beaux gestes
En vénérateur puisse mon poème imprécateur
En paraître tout galant sans être licite manifeste

Si seulement vous pouviez ô douce Féminité régner
Le monde irait beaucoup plus mieux et moins vieux
Nos vies seraient mieux vécues de caresses baignées
Si seulement vous pouviez gouverner ces beaux lieux

.

FARID MOHAMED ZALHOUD

.

dinet

NASREDDINE  DINET