mercredi 23 avril 2008

POBRES MUCHACHOS

Cómo cuestas en esie planetaamarnos con tranquilidad:todo el mundo mira las sábanas,todos molestan a tu amor. Y se cuentan cosas terriblesde un hombre y de una mujerque después de muchos trajinesy muchas consideracioneshacen algo insustituible,se acuestan en una sola cama. Yo me pregunto si las ranasse vigilan y se estornudan,si se susurran en las charcascontra las ranas ilegales,contra el placer de los batracios.Yo me pregunto si los pájarostienen pájaros enemigosy si el toro escucha a los bueyesantes de verse con la vaca. Ya los... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 23 avril 2008

PAUVRES GOSSES

Comme il te faut payer sur cette planètepour nous aimer en toute tranquillitétout le monde examine les draps,tous se préoccupent de ton amour.Et se racontent des choses terriblesau sujet d'un homme et d'une femmequi après maintes tergiversationset maintes considérationsfont quelque chose d'unique,ils se couchent dans un seul lit.Je me demande si les grenouillesse surveillent et s'éternuent au nez,si elles se font des messes basses dans les marescontre les grenouilles illégitimes,contre le plaisir des batraciensJe me demande si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

PROPHETIE

Làoù l'aventure garde les yeux clairslà où les femmes rayonnent de langagelà où la mort est belle dans la main comme un oiseausaison de laitlà où le souterrain cueille de sa propre génuflexion un luxede prunelles plus violent que des chenilleslà où la merveille agile fait flèche et feu de tout boislà où la nuit vigoureuse saigne une vitesse de purs végétauxlà où les abeilles des étoiles piquent le ciel d'une rucheplus ardente que la nuitlà où le bruit de mes talons remplit l'espace et lèveà rebours la face du tempslà où... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

OYE MI CANTO- Fury - Flamenco Brésil

Oye mi canto- Fury - Flamenco Brésil Spectacle de flamenco de Kirk Browning (extrait n°1) métissage flamenco-salsa Nuevo Ballet Español chaine "Festival" Les deux danseurs-chorégraphes, Angel Rojas et Carlos Rodriguez vous offrent une nouvelle vision du flamenco: plus qu’un exemple de discipline et de professionnalisme, un spectacle magnifique et vibrant inspiré à la fois par la tradition et la modernité du métissage. Angel Rojas et Carlos Rodrigez, deux chorégraphes espagnols en sont déjà à leur sixième spectacle,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

PASSAGE DES HEURES

J'ai voyagé en plus de pays que ceux où j'ai touché,Vu plus de paysages que ceux sur lesquels j'ai posé les yeux,Expérimenté plus de sensations que toutes les sensations que j'ai éprouvées,Car, plus j'éprouvais, plus il me manquait à éprouver,Et toujours la vie m'a meurtri, toujours elle fut mesquine, et moi malheureux. . FERNANDO  PESSOA .
Posté par emmila à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

LA ROUTE COMMUNE

Brûler ton nom m'importe peuJe me moque de tes cathédrales de silenceet des vents glacés que tu offresà ma soif de fleurs sauvagesQue la couleur de ta peau cessed'être un arrêt de mort pour la vieconfère de l'espace à ma rage d'amourL'oubli est près de se refermersur tes simagrées imbibées de sangJe te convie à rire avec moide toutes les frontières qui s'effondrentsous l'alphabet de l'homme . YVES  ANTOINE . CARLOS  PRADAL
Posté par emmila à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

VERLAINE

La chanson que jamais je ne dirai s'est endormie à mes lèvres. La chanson que jamais je ne dirai. Parmi les chèvrefeuilles était un ver luisant et la lune effleurait l'eau d'un de ses rayons. Et alors je rêvai la chanson que jamais je ne dirai. Chanson pleine de lèvres et de rives lointaines. Chanson des heures longues que je perdis dans l'ombre. Chanson d'étoile vive sur un jour infini. . FEDERICO GARCIA LORCA        ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

RÛMI

Tout est un, la vague et la perle, la mer et la pierre. Rien de ce qui existe en ce monde n'est en dehors de toi. Cherche bien en toi-même ce que tu veux être puisque tu es tout. L'histoire entière du monde sommeille en chacun de nous. . RÛMI .
Posté par emmila à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 23 avril 2008

O MOI ! O LA VIE !

O Moi ! O la vie ! O moi ! O la vie ! Les questions sur ces sujets qui me hantent, Les cortèges sans fin d'incroyants, les villes peuplées de sots, Moi-même qui constamment me fais des reproches, (car qui est plus sot que moi et qui plus incroyant ?) Les yeux qui vainement réclament la lumière, les buts méprisables, la lutte sans cesse recommencée, Les pitoyables résultats de tout cela, les foules harassées et sordides que je vois autour de moi, Les années vides et inutiles de la vie des autres, des autres à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]