Oublier, c'est aimer :
je t'oublie pour te retrouver
tu t'éloignes pour que revienne
le mystère de ta présence
je te parle et tu me parles
pour que s'échappe de nous
ce qui manque à la parole.

Oublier? Le corps n'oublie pas
ses blessures, ses éveils, ses désirs
mais veut-il se souvenir
de leur secrète source?

Oublier, c'est aimer:
c'est se fondre
au diapason des jours
à la mélodie des espaces
c'est accepter de ne plus savoir
pour connaître
et de ne plus connaître
pour exister.

Oublier, c'est aimer

.

ALAIN SUIED

.

baiser1

MARIA  AMARAL