jeudi 8 mai 2008

ODES POUR TOUT LE MONDE

Odes pour qui passera au galop sous des branches mouillées l’hiver. Odes de toutes les couleurs et tailles, séraphiques ou bleues ou violentes, pour manger, pour danser, pour suivre à la trace sur le sable, pour être et ne pas être. Je vends des odes minces en pelote, comme fil de fer, d’autres comme des cuillers, j’en vends de sylvestres, elles courent sur des pieds de puma : pour les manier il faut précaution et grilles : sortant ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 mai 2008

JE SUIS NÉE DE LA MER

Je suis née de la mer et ne le savais plus Trop de pavots avaient maculé mes pieds nus Les soirs où les bergers m'appelaient dans la ronde Pour passer le furet de ma main dans leurs mains Furet des bois jolis furet des vieux jardins. Je suis née de la mer et ne le savais plus Trop de chênes avaient appris à mon corps nu Cette haute caresse où l'écorce connaît La façon d'arracher aux jeunes filles blondes Des gouttes de bonheur de quelque... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]