lundi 28 juillet 2008

ADIEU AU PAYS NATAL

.   “Dresse-toi devant moi, mon fils, pour que je me souvienne de ta tailleJe veux aller trouver ma familleUn cercle de mains caressantes,De douces mains humainesOù l’oubli soit enclos.Je veux aller trouver ma vraie famille humaineSous les branches bombées de l’olivier bruniEt les pentes à nu de ces collines bleuesLe désespoir dormait.Et le ciel inclément sur ces masses perdues à jamaisDans la Mort impalpable et splendide,Versait sa fraîcheur bleueLa vie légère s’envolait des fleurs violettes des pêchersEt dans le fond des... [Lire la suite]

lundi 28 juillet 2008

L'INVITATION

Je ne m'intéresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie,Je veux savoir à quoi tu aspires, et si tu oses rêver de réaliser le désir ardent de ton coeur.Je ne m'intéresse pas à ton âge, je veux savoir si, pour la quête de l'Amour et de tes rêves, pour l'aventure de te sentir vivre, tu prendras le risque d'être considéré comme fou.Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune, je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance, si les trahisons t'ont ouvert ou si tu t'es fané par crainte de blessures ultérieures.Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,