mercredi 27 août 2008

TERCER RECUERDO

           ... detrás del abanico de plumas de oro...                     G.A. Bécquer .   Aún los valses del cielo no habían desposado al jazmín y la nieve, ni los aires pensado en la posible música de tus cabellos, ni decretado el rey que la violeta se enterrara en un libro. No. Era la era en que la golondrina viajaba sin nuestras iniciales en el pico. En que las campanillas y las enredaderas morían sin balcones que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 27 août 2008

LE CHANT DU FIGUIER

 S'ils t'interrogent dans mille ans Sur l'éternité de mon miel Dis leur qu'il rajeunit tous les printemps D'un pollen rouge qui défie la mort Et de fleurs souveraines qui décorent la liberté S'ils demandent aux larmes du poème D'où nous vient notre plume Montre leur l'aigle sur le Djurdjura S'ils te questionnent à la fin du temps Sur le secret de ma jeunesse Dis leur qu'à chaque aube je renais Des cendres de mon figuier A chaque défaite des pyromanes A chaque fois que le feu vaincu Se démit de ses flammes Aux pieds... [Lire la suite]