Loin de moi cet amour qui ne connaît point de mesure,
car, pareil au vin écumant qui a rompu ses vaisseaux,
il court à sa perte en un instant.

Envoie-moi l’amour, frais et pur comme la pluie,
qui bénit la terre altérée
et remplit les jarres d’argile de la maison.

Envoie-moi l’amour qui voudrait s’abîmer
jusqu’au fond de l’être,
et de là jaillir en une sève invisible,
à travers les branches de l’arbre de vie,
donnant le jour aux fruits et aux fleurs.

Envoie-moi l’amour qui retient le cœur
dans une plénitude de paix.

.

RABINDRANATH  TAGORE

.

COEUR