samedi 30 août 2008

ODA A LA GUITARRA

Delgada            línea purade corazón sonoro.Eres la claridad cortada al vuelo:cantando sobrevives,todo se irá menos tu forma.No sé si el llanto roncoque de ti se desploma,tus toques de tambor, tu                    enjambre de alas,será de ti lo mío,o si eresen silenciomás decididamente arrobadora,sistema de palomao de cadera,molde que de su espumaresucitay aparece, turgente, reclinaday resurrecta rosa.Debajo de una... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 30 août 2008

SAADI

Ce beau poème de Saadi ci-dessous est gravé à l'entrée de l'immeuble de l’ONU (Organisation des Nations Unies) à New York . Les enfants d'Adam font partie d'un corpsIls sont crées tous d'une même essenceSi une peine arrive à un membre du corpsLes autres aussi, perdent leur aisanceSi, pour la peine des autres, tu n'as pas de souffranceTu ne mériteras pas d'être dans ce corps. SAADI . بنی آدم اعضای یک پیکرند، که در آفرينش ز یک گوهرندچو عضوى به درد آورد روزگار، دگر عضوها را نماند قرار تو کز محنت دیگران بی غمی،... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 29 août 2008

LA HUCHE A PAIN...Extrait

Je fais retraite chez les oiseaux. Cela vaut bien lesmonastères et leur mise en scène sacrée! A midi, le soleil abat ses lanières d'or sur mes épaules. Ai-jebesoin d'une autre discipline pour expier tous lespéchés commis envers les quatre éléments ? Je cherche le rythme oublié. J'apprends l'effort, le puits, la colline et le thym.Le vent et les bêtes sauvages coulent devant ma porte. Le feu de bois exige un très long souffle humain.... Sorti du chant du coq et du petit froid vert de l'aube,je progresse au travers de la chaleur, je... [Lire la suite]
vendredi 29 août 2008

L'ABÎME DE L'ABÎME...Extrait

Non, plus un seul mot qui pourrait transparler le silence! Mais il peut être que dans cette vallée de brumes vous soyez en train de déguster par modestie une caille, plus petite tout de même qu’une perdrix... Votre seule salive toutefois trahit que vous bouffez de l’homme... . . . VLADIMIR  HOLAN . . . Photographie Gérald Bloncourt
Posté par emmila à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 29 août 2008

IL N'Y A PAS DE PARADIS...Extrait

Je dénonce ma vie et j'y restepar désarroi ou par malice,par vaillance et par sot plaisir.Je me déjuge et me dénude.Je me déborde, inachevé.Je me dénombre, impossible.Je ne sais plus ce que je cherche,poursuivant sans avancerune ascension parmi la terrejusqu'à la source incertaine,par le désert et les orages,parmi les feux et les nuées,sans renfort, sans reprendre haleine,d'une dérive à l'autre dériveet toujours dans l'angle inscrit.Un jour peut-être, de l'autre côté,je pourrais m'élever sans encombreparmi les mains blanches de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 28 août 2008

LA LUTTE POUR LE SOUVENIR

Mes pensées se sont peu à peu éloignées, mais ayant abordé un sentier accueillant, je repousse les contrariétés tumultueuses et je m'arrête, les yeux fermés, grisé par un parfum de passé que j'ai conservé, durant mon petit corps à corps avec la vie. J'ai vécu hier, uniquement. Aujourd'hui a cette nudité qui attend la chose désirée, ce cachet provisoire qui vieillit en nous sans amour.Hier est un arbre aux longs branchages, à l'ombre duquel je suis allongé, abandonné à la mémoire.Soudain, je regarde, étonné: en longues caravanes, des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 28 août 2008

ENVOIE-MOI L'AMOUR

Loin de moi cet amour qui ne connaît point de mesure, car, pareil au vin écumant qui a rompu ses vaisseaux,il court à sa perte en un instant.Envoie-moi l’amour, frais et pur comme la pluie, qui bénit la terre altéréeet remplit les jarres d’argile de la maison.Envoie-moi l’amour qui voudrait s’abîmerjusqu’au fond de l’être,et de là jaillir en une sève invisible,à travers les branches de l’arbre de vie,donnant le jour aux fruits et aux fleurs.Envoie-moi l’amour qui retient le cœurdans une plénitude de paix. . RABINDRANATH ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 28 août 2008

CELEBRACION DE ELLA

           Mi mirada se pierde en las regiones del cuerpo.El mayor océanoes el cuerpo de una mujer enamorada.No entrarás en la noche del cuerpoa menos que te entregues al sol de la locura.Sueña, sueña,dice la rosa marchita. . ADONIS .
Posté par emmila à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 28 août 2008

NOCES...Extrait

    Au printemps, Tipasa est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l'odeur des absinthes, la mer cuirassée d'argent, le ciel bleu écru, les ruines couvertes de fleurs et la lumière à gros bouillons dans les amas de pierres. A certaines heures, la campagne est noire de soleil. Les yeux tentent vainement de saisir autre chose que des gouttes de lumière et de couleurs qui tremblent au bord des cils. L'odeur volumineuse des plantes aromatiques racle la gorge et suffoque dans la chaleur énorme. A peine,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 28 août 2008

OURIDA NEMICHE NEKKACHE

« Si tu décides d’aller vers le désert Apprends d’abord l’humilité Car là où tu poseras tes pieds Aucun bruit ne se fera Sache que dans l’immense silence Tu n’entendras que les pas de ton cœur » . OURIDA  NEMICHE NEKKACHE     . ""Je vois mon pays de pierres et de lumières Je vois des montagnes sauvages défier le soleil Je vois mon peuple bleu aux yeux remplis d’honneur et de sel Je vois des mères aux tresses éternelles pleurer leurs terres Je vois des femmes à la peau douce et aux seins gonflés... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,