lundi 8 septembre 2008

NAITRE

Plus je regarde à mon passéEt plus je m'apparais béantTerreur d'être sans fondementO ma mère terre où es-tuTant aimé j'ai aimé si peuQu'encore aujourd'hui je ne saisQuel sens donner au mot donnerO ma mère terre où es-tuPardonnez-moi j'ai trop reçuSans en être jamais conscientCoupable de ce manquementO ma mère terre où es-tuToi qui seule m'auras manquéJamais je ne fus ton enfantVieux je t'appelle maintenantO ma mère terre où es-tuLa lie du non-amour sans fondMe vient aux lèvres comme aux yeuxC'est son dégoût qu'en tout je veuxO ma mère... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 8 septembre 2008

NACER

Cuanto más considero mi pasadoTanto más me veo entreabiertoTerror de existir sin cimientosOh madre mía tierra dónde estásAmé tanto amé tan pocoQue todavía hoy ignoroQué sentido darle al verbo darOh madre mía tierra dónde estásPerdonadme he recibido demasiadoSin que jamás me diese cuentaMe reconozco culpable de esa faltaOh madre mía tierra dónde estásTú la única que me habrás faltadoYo que jamás fui tu hijoAhora ya viejo te invocoOh madre mía tierra dónde estásLas heces del no-amor sin fondoA los labios me suben y a los ojosEs su... [Lire la suite]
lundi 8 septembre 2008

LES DENTS SERREES

Les dents serréesJe hais. Ne me demandez pas ce que je haisIl y a des mondes de mutisme entre les hommesEt le ciel veule sur l’abîme, et le méprisDes morts. Il y a des mots entrechoqués, des lèvresSans visage, se parjurant dans les ténèbresIl y a l’air prostitué au mensonge, et la VoixSouillant jusqu’au secret de l’âmemais il y ale feu sanglant, la soif rageuse d’être libreil y a des millions de sourds les dents serréesil y a le sang qui commence à peine à couleril y a la haine et c’est assez pour espérer. . PIERRE EMMANUEL .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,