mardi 14 octobre 2008

LES MIROIRS

"Je m'étonne qu'il existe des rêves, des miroirsEt que l'habituel répertoire fatiguéDe chaque jour inclue l'universProfond et illusoire tissé par les refletsL'idée m'est venue que Dieu a une faiblessePour cette insaisissable architectureQue construit la lumière avec la puretéDu cristal et l'obscurité avec le rêve.Dieu créa les nuits qui engendrentLes rêves, et les formes des miroirsPour que l'homme sente qu'il est reflet de lui-même.Et vanité. Aussi en sommes-nous alarmés.". JOSE LUIS BORGES .
Posté par emmila à 22:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 14 octobre 2008

ROBERTO JUARROZ

"Así como hay sonidos que crean silencio,luces que crean sombray sombras que crean luz,el vacío crea lazosque rescatan el ser.". ROBERTO  JUARROZ .
Posté par emmila à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 14 octobre 2008

QUATORZIEME POESIE VERTICALE...Extrait

"Tout comme il y a des sons qui créent le silence,des lumières qui créent l’ombre,et des ombres qui créent la lumière,le vide crée des liensqui rachètent l’être." . ROBERTO JUARROZ .
Posté par emmila à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 14 octobre 2008

TAHAR BEN JELLOUN

"Dans mon payson ne prête pas,on partage.Un plat rendun'est jamais vide ; du painquelques fèvesou une pincée de sel.". TAHAR BEN JELLOUN .  
mardi 14 octobre 2008

LES PIERRES DU CIEL, LES PIERRES DU CHILI..Extrait

"J'ai cherché une goutte d'eau,de miel, de sang : touten pierre s'est transmué,en pierre pure :larme ou pluie, l'eaucircule toujours dans la pierresang ou miel ont pris le cheminde l'agate.Le fleuve déchiquettesa lumière liquide,le vintombe dans la coupe,son doux feu brûledans la coupe de pierre :le temps courtcomme un fleuve morcelécharriant de graves morts,des arbres dépouillésde leurs murmures, toutcourt vers la dureté :la poussière, l'automne s'en iront,les livres et les feuilles,l'eau : et alorson verra briller le soleil de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 14 octobre 2008

LES PLANCHES COURBES ...Extrait

Et si demeureautre chose qu’un vent, un récif, une mer, Je sais que tu seras, même de nuit, L’ancre jetée, les pas titubants sur le sable,Et le bois qu’on rassemble, et l’étincelleSous les branches mouillées, et, dans l’inquièteAttente de la flamme qui hésite, La première parole après le long silence,Le premier feu à prendre au bas du monde mort.". YVES  BONNEFOY .
Posté par emmila à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 14 octobre 2008

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR (en espagnol)

"Ha pasado algùn tiempo. El tiempo pasa y no deja nada. Lleva, arrastra muchas cosas consigo. El vacio, deja el vacio. Dejarse vaciar por el tiempo corno se dejan vaciar los pequeîios crustàceos y moluscos por el mar. El tiempo es como el mar. Nos va gastando hasta que somos transparentes. Nos da la transparencia para que el mundo pueda verse a través de nosotros o pueda oirse como oimos el sempiterno rumor del mar en la concavidad de una caracola. El mar, el tiempo, alrededores de lo que no podemos medir y nos contiene.(Desde el... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 14 octobre 2008

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR

"Un peu de temps a passé. Le temps passe et ne laisse rien. Il emporte, il entraîne beaucoup de choses avec lui. Le vide, il laisse le vide. Se laisser vider par le temps comme les petits crustacés et les mollusques se laissent vider par la mer. Le temps est comme la mer. Il nous use jusqu'à être transparents. Il nous donne la transparence pour que le monde puisse se voir à travers nous ou puisse s'entendre comme nous entendons la sempiternelle rumeur de la mer dans le creux d'un coquillage. La mer, le temps, alentours de ce que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 14 octobre 2008

L'EVEILLEE...Extrait

"Oseras-tu devenir un autre ?Quitter le rêve de ton miroir ?Oseras-tu rentrer dans le monde ?Refuser d’aliéner ton regard ?Le passé vit en toine vis pas en lui.Avance dans le jour nouveauavance vers le cœur promisavance dans la certitudedu partage. Oseras-tu devenir toi-même ?Parler la langue de ton cœur ?Oseras-tu aimer le monde ?Refuser de libérer les démons du passé ?L’instant vit en toivit aussi dans l’instantAvance dans le dialogue nouveauavance vers le cœur confiantavance dans la tenace véritédu partage.". ALAIN... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 14 octobre 2008

LE LABOUREUR DU SOLEIL...Extrait

"J'ai pristes cheveux un à unj'ai tissé une barqueDans la brise de tes yeuxj'ai navigué vers les îlesaux tulipes bleuesIl neigeaitsur les coquelicotsde tes lèvresTristeétait l'enfantqui avait faimIl pleuvaitdes étoilessur le toit de mon coeurJ'ai pris ta main de luneet j'ai fait un pain"   .   TAHAR  BEKRI   .    
Posté par emmila à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,