"Bonheur ; quel arbre invisible, infini
donne-t-il ton fruit, que l’âme parfois
cueille, en sa plénitude ?

De ces idées lesquelles sont tes branches,
de ces sentiments lesquels sont tes fleurs,
de ces chants quels sont tes oiseaux,
de ces sourires quels sont tes arômes ?
Qu'est-ce qui nourrit tes racines ?
Comment, par où, pareil à ce citron,
pénètres-tu par ma fenêtre,
en notre plus profonde chambre,
y effleurant, tout doucement, le coeur ?"

.

.

.

JUAN RAMON  JIMENEZ

.

.

.

fenetre_aux_roses