jeudi 13 novembre 2008

LE CHANT A L'HOMME

Le parcours de la nuitfais-le avec moisous l'élan de vagues extrêmes. Pour apprendre de toice que seul tu sais,je laisserai ma place,mon foyer, mes affaires,suivant tes pas sans repos. Frère es tu des cèdres,et répands le parfum des citrons cueillisTa poitrine est remplie de soleilPartage le avec moi. . Un jourj'ai brûlé l'horizonde mon cri,ma pensée,ma prière. N'as pas tu vul'avril des malvacéesle buisson fleurila fraîcheur potagère? À la mer j'ai posé mes lèvressur tous les grains de sableleur donnant le... [Lire la suite]

jeudi 13 novembre 2008

CA SUIT SON COURS...Extrait

"Nous partons toujours du texte écrit pour revenir au texte à écrire, de la mer à la mer, du feuillet au feuillet. Le navire, c'est peut-être aussi le vocable obsessionnel pris dans les raies de nos lumières, entrevu, suivi, puis disparu et qui continue de nous hanter, comme il hante le rectangle de papier ou cette partie d'océan blanchie par son passage ; l'écume étant bave de blessure.Faisceau de feu ! J'ai, toujours dans mon esprit, rapproché de l'image du gardien du phare, celle du sapeur-pompier au bout de son échelle : l'un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 13 novembre 2008

LE POETE PERPLEXE...Extrait

"Que peut la poésie, sinon attester « la force de l'invisible » (Botho Strauss), en nous rappelant que nous sommes faits de mots, c'est-à-dire de légers signes sombres ne ressemblant à rien? Ou que nous abritons un laborieux peuple de fourmis qui même pendant la nuit travaille au fond de notre sommeil…« Notre chair physique c'est la terre, mais notre chair spirituelle c'est la parole.  "Elle est l'étoffe, la texture, la tessiture, le tissu, la matière de notre esprit"  (Valère Novarina, Devant la parole, P.O.L... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,