J’apprendrai ton visage

sur le bout de mes doigts

et dans les profondeurs

fugitives des astres

j'emporterai si vite

ce joyau d'espérance

que le jour interdit

sans un mot de lumière

n’osera plus lever

son regard vers le ciel...


J'apprendrai ton amour

dans la soie du baiser

et comme le fleuve se mêle

à l'océan sans borne

nous plongerons nos coeurs

dans la sève du monde...

... Et j'apprendrai ton corps

dans l’étreinte du sang

où les voix de la chair

à l'aube des légendes

découvrent le brasier

qu’entretiennent les anges !...

.

VICTOR  VARJAC

.
amour


.