Elle existe malgré nous

chansonniers de l’Empire
l’île qui invente le non
et où y pousse le manioc
comme le pois et le riz
l’île du cochon noir marron
la Ferrière en amont.

 

Elle existe, la mangère du Vieux Monde
le fournisseur en armes de Miranda et de Bolivar
la terre qui s’est brûlée pour semer la liberté.

 

Elle existe, la sorcière de 1791
vague d’espoirs pour les peuples assommés
elle est dans le konpa de Nemours et Sicot
le siwomyèl de Ti-Paris
la parodie sensuelle de Koupe Kloue
l’âme délivrante de Anaïka.

 

Elle existe malgré nous
grands gueulards de la nuit descendue
l’île qui ose l’impensable
meutes de zombies regoutant le sel;
elle existe avec son apocalypse de chaque jour
l’île du rire et du soleil
des dictateurs sanguinaires sans maman
comme des marrons de la liberté
l’île de Pauline Bonaparte,
femme perverse de Leclerc
l’île des poètes de l’espoir
l’île de la première femme-roi
au cœur de l’hémisphère
Ô Anacaona, femme-jardin
et femme-flamme du feu éclatant!

 

Elle existe malgré nous
défaitistes défaits avant même l’affrontement
avant que l’aurore se dévoile.

 

Elle existe, Haïti
malgré le requiem
elle est encore là
avec son printemps éternel
son Ogoun Feray
la nouvelle Égypte de la connaissance
le grand champ de bonheur mondain
l’île de la magie du sens.

 

Elle existe
l’île des dieux téméraires
qui acceptent l’humain comme égal;
l’île qui redéfinit le surréalisme
et la puissance de l’Autre dans l’Histoire,
réhumanisant le déshumanisé
redisant le non-dit
l’île du muet qui veut parler
du sourd qui veut entendre
de l’aveugle qui veut voir
de l’affamé qui veut manger.

 

Elle existe, vous savez,
malgré la fin de chaque jour
malgré la cohorte de déboires
et la lignée des chanterelles;
elle existe par l’absence de ce qu’elle veut
le grand horizon au-delà des épines
elle existe avec son sourire quotidien
son soleil qui vous berce et qui brûle
son Erzulie d’yeux rouges voyageuse vigilante
l’île qui fait l’amour avec ses dieux.

 

Oui elle existe, Haïti
l’île qui fut le passé de l’Histoire
et le présent de ce qui doit encore naître
elle existe encore et toujours
l’île de la vie libérée.

 

.

 

TONTONGI

.

HAITI