Quand on me revêtira
  de cette robe à la taille de la nuit
  à la mesure de mes silences
 

    mes enfants, ma femme
 


  Quand j’aurai eu mon comptant
  d’oxygène et d’heures
 

    mes amours, mon amour
 


  Quand après avoir été présent
  il me faudra crier absent
 

    ma femme, mes amours, mes enfants
     ne gardez que nos bonheurs
      vous n’êtes pas de mes regrets
 


  Quand j’aurai été,
  quand cette robe
  à la taille de la nuit
  à la mesure de mes silences
  sera ma dernière maison
 

    je reviendrai
    dans des cris de mémoire
   
 

Vous serez mon sourire d’éternité
  comme les yeux verts d’une chatte
  comme griffe de satin
  comme un frisson du vent
  qui agite des ombres
 

    mes enfants, mes amours
    je reviendrai
 

comme un frisson dans le vent
  repeindre mes regrets
  effleurer les myosotis.
 
.
JEAN-MICHEL  SANANES
.
Myosotis_sylvatica