« Dans la galère des sentiments me voici condamné
    A tourner la meule des poèmes.
   Mais sois sans crainte, vent insensé,
    Crache tranquillement tes feuillages sur les prés!
     L'étiquette de « poète » ne m'écorchera pas,
         Moi aussi dans les chants je suis un voyou comme toi. »

.
.

.

SERGUEÏ  ESSENINE

.

.

.

vent