mardi 10 février 2009

ETRANGE

Sentiment parfois de l'étrange.De naître, au réveil, à la vie.De découvrir l'être et le monde pour la première fois. Comme un enfantqui émerge de l'entredire de la nuit pour renouveler le pacte dessplendeurs et des épouvantes de l'inconnu.Sentiment parfois de l'étrange.Ainsi être dans l'observance de sa chair, sa peau, ses mains, sesligaments, ce lieu, de nuances et d'excès, qui scelle les aléas de laconscience.Sentiment parfois de l'étrange.Procéder à l'énigme de l'autre.D'où vient donc le désir, entre révulsion et fascination, quels... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 10 février 2009

DU FEU DANS LES HERBES...Extrait

Une odeur de printemps attise les bourgeons. Des arbres serruriers ouvrent l’enchantement. Pommiers de fêtes, veines de feuilles, projets d’aubépine. Un frémissement parcourt l'angélus qui bouscule le silence. L'horloge s’épuise à dicter sa logique. Aux rideaux des façades les volets ne battent plus pour appeler à l’aide. Un plaisir visite les ramures. Rien n’arrête la course du vivant. Et le vieux monde, par un soleil de plus, pardonne encore à ses bourreaux. . ILE  ENIGER .
Posté par emmila à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 10 février 2009

PRISONS ET PARADIS

Sous nos yeux, le mimosa-sensitive, pour tromper l'agresseur, plie tous ses coudes de ramilles, abat ses aisselles de feuilles et ne livre qu'une dépouille évanouie. Un à un tombent les secrets des plantes, leurs défenses féeriques. Leurs pièges jouent à nu et dévoilent l'instinct carnassier, le goût du meurtre. Les bords vernissés, arrondis en lèvre, d'un calice cillé sont mortels. Une autre fleur referme sur l'insecte des herses entrecroisées de poils inflexibles... Eh ! quoi, elles sont méchantes, elles aussi ? Elle ont un sexe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 10 février 2009

LE WINNIPEG ET AUTRES POÈMES

J'ai aimé dès le début le mot Winnipeg. Les mots ont des ailes ou n'en ont pas. Les mots rugueux restent collés au papier, à la tables, à la terre. le mot Winnipeg est ailé. Je l'ai vu s'envoler pour la première fois sur le quai d'un embarcadère, près de Bordeaux. Le Winnipeg était un beau vieux bateau, auquel les sept mers et le temps avaient donné sa dignité. On peut affirmer qu'il n'avait jamais transporté à son bord plus de soixante-dix à quatre-vingts personnes. Le reste avait été constitué par des cargaisons de cacao, de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,