Je viens de recevoir ce message


17 Airbus ont débarqué depuis début janvier, avec près de 4000 militaires/gendarmes/CRS, armés jusqu'aux dents. Des chars d'assauts, des munitions, des cercueils en plastique, des vivres ont également été acheminés en même temps que ces forces de répression.

Ce tel dispositif de guerre coûte 3 millions d'euros par jour au contribuable français. Les guadeloupéens auraient préféré que cet argent serve à résoudre quelques uns des 146 points de la plateforme de revendications.


L'Etat français a tiré sur la foule à plusieurs reprises en Guadeloupe : 1910 - 1925 - 1952 - 1967

En 1967, suite à un fort mouvement de grève, messieurs MESSMER, MARCELIN et DE GAULLE ont fait tirer sur la foule et tuer plus de 170 personnes - officiellement seuls 31 morts ont été déclarés par l'Etat.

Il faut réagir. Nous envisageons
des actions importantes de solidarité. Merci de prévenir autour de vous vos amis et tous ceux susceptibles d'être intéressés.


COMMUNIQUÉ DE LA BRIGADE DES SIFFLETS

Puisque nos dirigeants n'apprécient pas les sifflets nous demandons à tous ceux qui s'opposent à leur politique de se constituer en BRIGADES DES SIFFLETS. Cela ne coûte pas grand'chose de s'en procurer. Nous proposons à tous ceux qui se reconnaissent dans l'Opposition au gouvernement de s'organiser en groupe et de siffler durant un quart d'heure dans tout le pays, à une date et une heure qui sera indiquée dès que nous serons assez nombreux pour agir.
Ce type de manifestation offre l'avantage de se faire entendre et ne nécessite pas de gros effort. Sur place, personnes âgées, handicapés, enfants, employés, travailleurs, par milliers et ensuite par millions nous pouvons faire entendre notre protestation à travers tout le pays. TOUS UNIS il est possible de manifester de cette façon efficace notre Opposition au gouvernement, à condition que nous agissions unanimement au même moment.
Pour l'instant ce n'est que le début. Nous en sommes au stade de l'organisation. Vous pouvez dès à présent vous préparer à participer à ce qui sera une gigantesque opération. Vous serez tenu au courant ici même et bientôt sur un blog qui sera consacré uniquement à ces actions.
Mobilisez vos amis. Faites fonctionner vos réseaux facebook et faites parvenir vos suggestions. Dès que nous serons assez nombreux nous agirons. Il faudra déterminer le jour, la date et l'heure. Egalement la fréquence de ces actions. Par exemple une fois par semaine.


Amicalement à tous,
                                              LA BRIGADE DES SIFFLETS.

linkhttp://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article9673

Nous recevons de plus en plus d'appels. Beaucoup nous disent qu'ils vont acheter leur sifflets.Très bien. Maintenant il faut recruter autour de soi, surtout par Internet,  expliquer( faire suivre notre texte et y ajouter vos propres explications que vous jugerez nécessaires) et attendre le moment qui sera indiqué : jour et heure. Patience, tout se met en place. Nous sommes déjà des milliers. Ne pas hésiter à faire fonctionner les face-book. La technique OBAMA, en fait. Tout le monde doit participer, hommes, femmes, enfants, personnes âgées, personnes à mobilité réduite qui ne peuvent pas se déplacer etc.... . C'est l'affaire de tous. C'est valable pour la France entière et même au-delà si certains veulent nous suivre.

Parce que les sifflets des manifestants de Saint Lô ont agacé les oreilles du chef de l’Etat, au point d’en faire déplacer un préfet et un directeur de la police
Parce qu’un président de la République française réagit au bruit de la protestation des citoyens comme à une offense personnelle, un crime de lèse-majesté, pour lesquels il punit les représentants d’une administration qui est au service de l’ensemble des citoyens de ce pays et non d’un seul homme.

Les sifflets de Saint Lô auraient  porté atteinte au respect du à la fonction présidentielle ? N’est-ce pas ce pouvoir qui depuis des mois ne cesse de porter atteinte au respect des citoyens, insulte les contradicteurs, brutalise les institutions, attaque tous les garants de la cohésion du corps social (école, université, justice, hôpital, télévision publique…), fait du chiffre avec les gardes à vue, les reconduites à la frontière, organise des pseudo- concertations  pour mieux décider seul, empile des réformes inabouties dans la plus grande confusion…

Répliquons à la brutale vulgarité d’un pouvoir agité et susceptible, par une expression massive et bruyante mais pacifique et bon enfant.
Per-Sifflons dans la bonne humeur, faisons retentir au coin des rues nos sifflets comme le cri aigu et pointu de millions de citoyens qui répondent à l’irrespect par le rire et le  joyeux charivari.

Altermonde sans Frontières

.

manifestations_401