samedi 21 février 2009

Ô AMI, Ô FATIGUE

Après que le poème eut déchiré le vêtement des joursJ'invitai le vent et lui montrai la voiePour que ses doigts se fassent aiguillesEt qu'il couse l'espace avec les restes du temps..ADONIS.
Posté par emmila à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,