mardi 24 février 2009

HABIB KOÏTE " Batoumambé "

Posté par emmila à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 24 février 2009

LA CARESSE DANSEE

(...) Parce que le geste du peintre est caresse. Forcément. On ne peint pas comme on se bat. On ne peint pas comme on se meurt. C’est un frôlement. Un glissement de peau sur les surfaces du monde. Matière contre matière. Cuir contre cuir. La main effleure le sol des pas. Progresse dans les cendres du jour pour ranimer le foyer d’enfance : cette braise encore chaude sous les rameaux. Mirage. C’est un cri confondu en murmure. Une étreinte enlacée dans un dernier soupir. Couleur : souffle éteint du peintre qui donne à sa main, le désir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 24 février 2009

UNE FEMME

« Tu sais qu’un homme meurt s’il perd le toucher. C’est le seul sens irremplaçable : le toucher. LES MAINS NE MENTENT JAMAIS. Observe-les sans cesse et tu sauras ce que les êtres pensent réellement. » . ANNE DELBEE . Etude de mains Léonard de Vinci
Posté par emmila à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 24 février 2009

L'INTRAITABLE BEAUTE DU MONDE

La puissance vit dans l’éclat du lien, dans ce qui lie, rallie, relie, relaye ces possibles, individus et mondes…//… Puissance est Relation. C’est dire que toute-puissance se trouve du côté de la vie, des plénitudes de la beauté. C’est dire aussi que toute beauté est Relation. . " C’est d’abord par la poésie que les humains disent ce qu’ils endurent, et c’est aussi par elle que la voix des mondes perdure. Il se dépose dans les réserves du temps, au fond de leurs mystères, des fragments oubliés de la parole des grands... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 24 février 2009

ALBERT JACQUARD

« Moi, Albert Jacquard, ministre de l’Education, je décrète :L’Éducation nationale ne doit pas préparer les jeunes dont l’économie ou la société ont besoin. La finalité de l’éducation est de provoquer une métamorphose chez un être pour qu’il sorte de lui-même, surmonte sa peur de l’étranger, et rencontre le monde où il vit à travers le savoir. Moi, ministre de l’Éducation nationale, je n’ai qu’une obsession : que tous ceux qui me sont confiés apprennent à regarder les autres et leur environnement, à écouter, discuter,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,