« Au moment où le maître, le colonisateur proclament "il n'y a jamais eu de peuple ici", le peuple qui manque est un devenir, il s'invente, dans les bidonvilles et les camps, ou bien dans les ghettos, dans de nouvelles conditions de lutte auxquelles un art nécessairement politique doit contribuer. » Gilles Deleuze

.

L’amour inconditionnel nous élève bien au-delà de nos égoïsmes particuliers en éclairant ces territoires sublimes du rêve sans lesquels nos si fragiles existences dépériraient dans les ornières obscures d’un utilitarisme matérialiste entretenu avec hargne par les vampires avares qui perpétuent et justifient par tous les moyens dont ils disposent, abusant même des lois auxquelles eux-mêmes échappent, un capitalisme aveugle et déchaîné dans ce qu’il a de plus horrible: la dégradation insensée de millions d’êtres vivants et de leur environnement. SANS AMOUR PAS DE POÉSIE, SANS POÉSIE PLUS DE SOURCE D’INSPIRATION.

.

.

.

ANDRE CHENET

.

.

.

Image2

GALANTARA