mercredi 6 mai 2009

MEMOIRE

Elle ne sait plus exactement quel port il habite en elle. Sa mémoire le cherche, comme mise à part sa vie, le réinvente ou se souvient, l’assiège aux tours indomptables : citadelles d’ivoires mnésiques. Ce sentiment d’avoir gardé quelques fleurs de leurs friches ensemencées malgré le vent. Elle n'est que cette mémoire, vive comme les eaux, engloutie comme les terres. Elle n'est que cette mémoire... quand se souvenir est précaire comme écrire. Elle se demande ce qu’est la vie, sinon ce flux d’images déroulées dans le temps, comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 6 mai 2009

LE SEIN NU

Monsieur Palomar marche le long d'une plage déserte. Il rencontre. de rares baigneurs. Une jeune femme est allongée sur le sable et prend le soleil les seins nus. Palomar,en homme discret, détourne son regard vers l'horizon marin. Il sait qu'en de pareilles circonstances, à l'approche d'un inconnu, les femmes souvent se hâtent de se couvrir, et cela ne lui semble pas bien : c'est dérangeant pour la baigneuse qui prenait tranquillement le soleil ; le passant  se sent un gêneur ; le tabou de la nudité se trouve... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,