dimanche 10 mai 2009

LA PLUS QUE VIVE...Extrait

Il y a quelque chose de terrible dans chaque vie. Il y a, dans le fond de chaque vie, une chose terriblement lourde, dure et âpre. Comme un dépôt, un plomb, une tache. Un dépôt de tris­tesse, un plomb de tristesse, une tache de tristesse. À part les saints et quelques chiens errants, nous sommes tous plus ou moins contaminés par la maladie de la tristesse. Plus ou moins. Même dans nos fêtes elle peut se voir. La joie est la matière la plus rare dans ce monde. Elle n'a rien à voir avec l'euphorie, l'optimisme ou l'enthou­siasme.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 10 mai 2009

LA MORT A DISTANCE...Extrait

Les souvenirs n'ont pas d'espace à eux, ni de remparts qui les défendent   et quand on les a retenus trop longtemps   quelqu'un, au-dedans de nous, s'impatiente et les chasse   mais l'autre, celui qui ne veut pas mourir, s'attache alors   à retrouver ne serait-ce qu'une odeur, un bruissement de bruyère   un semblant de bonheur entre les doigts. .   CLAUDE  ESTEBAN   . .  
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 10 mai 2009

COLETTE GOURMANDE...Extrait

Son installation en Provence est symboliquement d'une nature très différente de ses autres déménagements. Elle renoue ici avec ses racines paternelles et se confronte ainsi à un versant jusqu'ici inexploré de ses origines; n'oublions pas que son père, le capitaine, était Tou­lonnais. Elle met beaucoup d'ardeur à installer sa « province » méridionale. Elle fait construire une véranda sous laquelle elle pourra dormir l'été et apporte surtout grand soin à l'agen­cement de son jardin. Elle le remodèle en brusquant les habi­tudes d'Étienne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 10 mai 2009

A LA LUMIERE D'HIVER...Extrait

"La seule grâce à demander aux dieux lointains,aux dieux muets, aveugles, détournés,à ces fuyards,ne serait-elle pas que toute larme répanduesur le visage prochedans l'invisible terre fît germerun blé inépuisable ?". PHILIPPE  JACOTTET .
Posté par emmila à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,