lundi 11 mai 2009

LETTRE OUVERTE à Monsieur Raoul Mille

Le monde doit savoir comment, aujourd'hui, à Nice, on traite la mémoire des poètes. Victor Varjac. . Victor VARJACpoète dramaturge conférencierVice président du Prix Alain LefeuvreDélégué de la Forêt des Mille PoètesConcerne : ANNULATION DU PRIX ALAIN LEFEUVRE PAR COURRIER MUNICIPAL DU 7 AVRIL 2009LETTRE OUVERTE  à Monsieur Raoul Mille, conseiller municipal, subdélégué à la culture, à la littérature,à la lutte contre l’illettrisme et à l’histoire. Monsieur,Après la disparition du poète Alain Lefeuvre, qui fut... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 11 mai 2009

JUARROZ...

Il dessinait partout des fenêtres. Sur les murs trop hauts, sur les murs trop bas, sur les parois obtuses, dans les coins, dans l'air et jusque sur les plafonds. Il dessinait des fenêtres comme s'il dessinait des oiseaux. Sur le sol, sur les nuits, sur les regards tangiblement sourds, sur les environs de la mort, sur les tombes, les arbres. Il dessinait des fenêtres jusque sur les portes. Mais jamais il ne dessina une porte. Il ne voulait ni entrer ni sortir. Il savait que cela ne se peut. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 mai 2009

POSSIBLES FUTURS...Extrait

Le matint’est donné,Ne le prends pasComme un dû. EUGENE  GUILLEVIC .  
Posté par emmila à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 mai 2009

PHILIPPE LEOTARD

Posté par emmila à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 mai 2009

CLINIQUE DE LA RAISON CLOSE...Extrait

Ces pages sont des épaves, repêchées au hasard des grè­ves où les abandonnait mon impuissance. Qu'on n'y voie rien de certain, mais seule l'âme arrachée, rage et raison. Peut-être ai je voulu jadis, en faire un livre qui aurait eu l'orgueil des métaux précieux, mais il y eut examen de l'orage, et j'en restai longtemps hébété par le dégoût de faire que ne compensait pas l'appétit de jouir. Je me conten­tai de sceller dans le silence mes rares et prudentes certitu­des, sans savoir encore que je ne renoncerai pas à être saint.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,