Parfois le ciel se couche
sur le sein d'une colline
et le chemin solitaire
s'approche timidement
sans jamais tendre la main
vers ce visage invisible
où la lumière naît de l'abîme...
l'homme ressemble à cet arbre
dont le rêve se dresse
comme un paysage
sur la chevelure infinie

des nuages et du vent...
.

VICTOR  VARJAC

.

03_LONG_Chemin_de_reve