Sable du désert

 

Je suis : désert de soif.

 

Oasis est ta bouche

 

Où je reste sans boire.

 

      

 

Bouche : oasis ouvert

 

A tous les sables du désert.

 

 

 

Point d’eau au cœur

 

D’un monde brûlant,

 

Ton corps, ton corps

 

Qui jamais n’est à nous deux.

 

         

 

Corps : puits fermé,

 

A ce point calciné par la soif et le soleil.

.

.

.

 

MIGUEL HERNANDEZ

.

 

.

.

untitled

Oeuvre de Salvador  Dali