Ah ! ces jasmins ! ces blancs jasmins !
Je crois encore me souvenir du premier jour où j'emplis mes bras de ces jasmins blancs !
J'ai aimé la lumière du soleil, le ciel et la terre verte.
J'ai entendu le murmure argentin de la rivière dans l'obscurité de minuit.
L'automne et les couchers de soleil sont venus à ma rencontre au tournant d'un chemin,
dans la solitude, comme une fiancée qui lève son voile pour accueillir son bien-aimé.
Cependant, ma mémoire reste parfumée de ces premiers jasmins blancs que j'ai tenus dans
mes mains d'enfant.
.

RABINDRANATH TAGORE

.

jasmin