Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 209
Newsletter
Archives
2 juillet 2009

SUR UNE CONFIDENCE DE LA MER GRECQUE

NI la chaux
ni le figuier qui resplendit,
ni même le temple aux cent portes
-- tu ne pus les compter
ce sont les portes de toi-même devant le souffle de la mer
-- ni même la
lumière qui martèle
                l'enclume de ce jour
ni la peau éclatante de ce corps
ne connaîtront la durée
pauvres fragments brisés contre le ciel.

NON pas un point immobile
dans le temps indivis
mais le point incandescent de l'instant qui tourne,
la somme peut-être d'instants dans le multiple,
dans une convergence de temps, de durée
-- c'était le point que tu vis sur les eaux brillantes
           du midi tout entier, face à Naxos.

Un troupeau de brebis sur la plage
redoublait sur le sable la mer innombrable.


Les eaux te répétaient encore
leur parole ignorée.

.

ANDRES  SANCHEZ  ROBAYNA

.

iles_grecques



Commentaires
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires