samedi 11 juillet 2009

VINE DELORIA Jr.

“Le futur de l’humanité attend ceux qui se présenteront avec le dessein de comprendre le sens de leur existence et d’assumer leurs responsabilités à l’égard de toute chose vivante. Qui écoutera les arbres, les animaux et les oiseaux, les voix des différents lieux de la terre ?Alors que les peuples longtemps oubliés des différents continents se dressent et commencent à reconquérir leur héritage ancien, ils vont redécouvrir ce que leur dit la terre de leurs ancêtres. À ce moment-là, les envahisseurs du continent nord-américain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 11 juillet 2009

D'UNE ILE L'AUTRE

Une marge d'enfance et de larmes séchées transitent sur la page leurs théâtres muets. Petites chaises vides au milieu de la cour, aucun rire ne marche. La bougie s'est éteinte. On s'est moqué du rêve. De la magie enfuie reste un étonnement et cette marque brune sur la place du coeur. Un soleil s'est cassé dans le fond du jardin et les yeux des pensées le veillent tristement. Aux gorges des gouttières, des hoquets de sanglots acheminent le ciel. L'air siffle en vieil accordéon, et dans chaque silence des abeilless'agitent. Tout pèse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 11 juillet 2009

L'INSOUMISSION

On se soumet aux riches, aux dieux, aux horaires.Pourquoi pas aux pierres, aux nuages et au temps ?On se soumet aux ordres, aux drapeaux, aux slogans.Pourquoi pas aux mots, au rêve, au hasard,aux pauvres, aux parias, aux enfants ?Pourquoi aux pluies, au soleil et au vent ?On se soumet aux trusts, aux banquiers, aux notables.Pourquoi aux morts, aux lézards et aux tables bancales ?On se soumet aux cons et aux bulletins de nouvelles.Je me soumets à la révolte et à l'insoumission. .. . JEAN-MARC  LA FRENIERE . . .
Posté par emmila à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 11 juillet 2009

CANTIQUES...Extrait

(....)t’aimer, ou ne pas t’aimerje pars, je laisse derrière moi des adresses susceptibles de se perdrej’attends ceux qui reviennent ils connaissent les échéances de ma mort, et ils viennentToi que je n’aime pas lorsque je t’aimeles murs de Babylone sont étroits le jour, tes yeux sont largeset ton visage se propage dans la clartéComme si tu n’étais pas encore née. Et que nous ne nous soyons jamais séparés. Comme si tu ne m’avais jamais assassiné (...) . MAHMOUD  DARWICH .
Posté par emmila à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 11 juillet 2009

LE BLANC DE LA VIE

Je soussignéComplice du mot   ivre de la mouvanceBrûlure à la limite du rêve et du poignardDéclareAvoir volé à l’éclat du soleilLe cri probantLa sonorité de la pierre isolée Tant le firmament tarde à se montrer du côté de l’OrientEt moi de me mordre les dentsEt moi de limer ma langue de boisQui sans rougir salive le quelconqueParfois la surenchèreEt voilà qu’éclate ma bouchePar l’enflure du mot interditCar s’allumant quelque partUne lumièreQuasi aube, quasi opaque, quasi native d’arcanesOu lamelles de flammesFaufilant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 11 juillet 2009

LES ANGES TRANQUILLES...Extrait

"J'ai vécu toute ma vie sur le fil du rasoir.Funambule malgré moi, je suis comme ces oiseaux qu'un rien fait s'envoler, s'enfuir vers des contrées ourlées de douceur apaisante. Je ne me dérobe pas. J'aimerais parfois. Mais non. Je ne me dérobe pas. Je fais face à la vie, aux soucis, aux tracas, je me dis pourquoi moi? Sur le fil, je progresse, j'avance. Pas à pas. Patiemment. Puisqu'il nous faut apprendre, comprendre que hier est un souvenir qui nourrit l'aujourd'hui. Oui, j'ai beaucoup appris. Je remercie la vie. Ça devait être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 11 juillet 2009

DE MONDE EN MONDE...Extrait

"je crie parce que je tombeen moi-mêmemes yeux ma peau sont des crisà ne plus pouvoir m'entendrecar crier c'est appelermais crier c'est être seulce que montre chaque cri". HENRI  MESCHONNIC .
Posté par emmila à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,