(...)

Sois le fanal, sois la lumière au  creux du verre,          

                                           Mais garde ta chaleur.
                         Les vents ne pourront pas te harceler au point
                                            D'éteindre ta lumière,
                         Et ta chaleur ne viendra pas, se dispersant, à être
                                                Un froid de par l'inutile infini.

.

FERNANDO  PESSOA

.

bertrand_duhamel

Photographie Bertrand Duhamel