Je vis sur le crédit

sur le bras sur l’amour

 

 

ma table des matières

 

offerte aux quatre vents

 

le rêve toujours tendu

 

au-dessus de ses forces

 

et l’âme se hissant

 

au-dessus de ses moyens

 

Quand je mourrai dans le trou

 

 

sans un sous sans un rond

 

je porterai ma vie

 

comme un soc de misère

 

labourant la lumière

 

.

 

JEAN-MARC LA FRENIERE

.

.

amour_cage