mardi 11 août 2009

PORTO LATINO, MUSIQUES DU MONDE... FESTIVAL 2009

UN FESTIVAL DES MUSIQUES DU MONDE REMARQUABLEA SAINT FLORENTDU 5 / 6 / 7/ 8 AOÛT 2009 Découvrez les principaux Artistes sur ces deux Playlits; désolé pour quelques formations Cubaines excellentes dont les titres ne figurent pas dans Jiwa et dans Deezer! Porto Latino 2009 ................ Découvrez la playlist Nouvelle playlist de Testarella2a ......... LURA, ARCHIPEL DU CAP VERT . HAVANA D' PRIMERA, MEILLEURE FORMATION CUBAINE, SALSA . FEMI... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 11 août 2009

FRERE DE L'HERBE ET DU SANG...Extrait

Je mesure l'odeur de l'herbe, la larme de sève à mes chaussures, la goutte de sang à la blessure du monde. La vie est une béance plus grande que l'univers. (...) Quand je sauve une abeille tombée à l'eau, un oiseau prisonnier des griffes de mon chat, le petit homme raisonnable, celui qui se croit si grand qu'il croit que la terre  n'est pas assez grande, qu'il faut coloniser l'espace, le petit homme raisonnable rit. Il croit que certaines vies sont infimes. Je ne suis pas raisonnable, toutes ces vies me sont indispensables... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 11 août 2009

VIVE L'ARGENT

De notre temps l’argent l’argent remplace partout le bon dieu on l’aime assez facilement alors que dieu c’est pas gagné L’argent d’ailleurs est sans rival pour réguler l’ordre social rien n’est réglé sans la finance de là vient sa belle assurance Il y faut bien sûr des manières pas question de fonds frauduleux ni de pratiques bananières l’argent doit rester scrupuleux La vertu de tous ces messieurs est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 9 août 2009

SOUPIRS

Nous sommes tout cela. Nous sommes ce qui s'efface. Nous sommes les évadés d'un autre songe. Nous sommes ces coeurs parfaits dessinés dans le sable, légués à la barbarie des vagues. L'ombre nous honore, parfois. Le silence nous emporte, toujours.   Et toute sa vie on se demande, comment habiter ce temps. Courir ou marcher ? Fuir ou rester ? Croire ou apprendre à finir ? Choisir d'être libre ou décider d'être sauf ?   On se raccroche aux heures, on se raccroche aux visages, le regard de l'autre est notre douce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 9 août 2009

JUSQU'AU BOUT DE LA VIE

Tu marcherasjusqu'au bout de la page.Entre tes orteilsquelques mots oubliésressurgirontpâles, à peine mouillés.Après avoir franchides oasis, des oseraies,l'herbe et le sablete donnerontle chiffre de l'eau.Calligraphie mouvanteaux lettres caduques,signes laminéspar le sel et ta sueur.Baigne ton visagedans ce boueux limonpour ôter, à jamais,l'aridité de ton regard.Ne crainsni l'incandescence,ni la violence du verbe. Femme, plus belle que le désir, tu t'agenouilleras et écouteras se dévêtir les paroles les plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 4 août 2009

ORACLES DES VIEILLES EAUX

Le désir fou d'être là, A remonter sur ta nuque L'épais drap de mer, A lire, à rebours, Ton cadastre d'écume. Le temps est si lent Qui trace sur ton dos Son abécédaire de vent. Le temps est si lent Que poussent sous ses doigts La fleur de l'oranger, Une langue commune, Une promesse de ciel Pour les oiseaux. Vaste papyrus, la mer, Sans cesse, Dessine ses rouleaux, Dépoussière les langues, Déroule bras et nageoires. Cellules, tourbe, sable, Sel, sang,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 2 août 2009

OLTRE LE ONDE/ AU-DELÀ DES VAGUE

La bambina che è andata oltre le ondequando si volta non vede più terra, solo ondealte più alte di lei che la separanoda quello che ha lasciato sulla riva.E non c'è azzurro, rosa,non c'è più cielo o nacqua: luce purache stempera ogni schianto in una schiumad'abbaglio o dentro un'alalarga come un oceanosanguinosa.È la sua vitache le appare improvvisa dentro il vortice,perdifiato e spaventonella gola.Né padre, ora, né madre, e niente casa.Mare estremo dentro il sole. .   .     La petite fille qui est allée au-delà... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 2 août 2009

SYBILLES...Extrait

      Je n'écris rien sur les feuilles. Je lis      ce qu’en elles déjà elles portent,      en ces nervures embrouillées pareilles      aux veines sur le dos de la main      ou aux lignes gravées dans la paume. Mon regard      qui suit la fourche de voies secrètes      saisit aux intersections gonflées de sève      les nœuds du sens. Ainsi      le message se... [Lire la suite]
dimanche 2 août 2009

PLUS FRERE QUE FRERE...Extrait

J'étais venu cueillir des rires d'enfants et des chants d'oiseaux je partirai l'âme déchirée du bruit des armes et des cris du sang Je meurs de ne pas être sourd je meurs de ne pas être saoul je meurs d'in-fraternité je n'étais venu que pour aimer. . JEAN-MICHEL SANANES .
Posté par emmila à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 1 août 2009

CHARIOT D'ETOILES POUR ENFANT SUBLIME

Elle marche en poussant devant elleUne poussette imaginaireEn plus du vacarme du mondeDans le ventre de sa tête elle porteL'univers chagrin d'un enfantPas suffisamment reconnuPour accepter se laisser naître C'est un landau qui pèse lourdAuquel elle a pris l'habitudeDe se tenirUn peu comme à un murQuand l'émotion distrait son attentionLa soustrait à l'équilibre Elle aime et elle hait toute à la foisLe contenu De ce bagage si incongruNe le regarde pas sinon dans l'imageBelleD'un chariot d'étoilesDans la nuit Elle y tient comme à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,