Toutes les eaux ne courent pas vers l'embouchure.
Tous les langages ne se livrent pas dans l'écriture.
Nous sommes des hiéroglyphes
tombés des étoiles dans leurs sursauts,
l'éveil d'une eau dormante
qui nous a rêvés comme un poème
sans définir les mots.

.

.

.

MAURICE COUQUIAUD

.

.

.

eau_de_vals_arnal11_1221069262