Tu me vois passer,
  sous de mystérieuses fenêtres,
  le front mouillé d'étoiles.

  Un beau geste de feu
  enfle et s'épaissit,
  et la voix est ardente
  sur la pierre de nuit.

  Maîtresse des lointains,
  de leurs parois de verre,
  je suis antre ligneuse,
  ventre bombé
  où s'abîme le cri.

  Haute flamme rouge
  qui sent l'épicéa,
  je m'accouple à l'espace
  et nos bouches sagaces
  déchiffrent le couchant.

  J'écarte l'inanimé,
  les puits de douleur
  où, parfois, s'enterre le jour,
  m'agrippe aux francs cordages
  de la maison d'été.

  Maison moussue
  qui marche, pieds nus,
  sous des tilleuls trop grands
  et s'attarde, ingénue,
  entre roselières et buttes de mots.

  Maison frottée de soleil
  où l'enfance , sans cesse,
  commence parmi les dunes,
  s'accroît d'insouciance,
  s'éclaire à la lampe des fenils.

  Tu me vois passer,
  de longs siècles ont coulé.

  Sous les ronces,
  la démesure du sang,
  le lait, généreux et tenace.
.

BRIGITTE  BROC

.

_IMG_1584090806