mercredi 21 octobre 2009

REGARD

Regard des semences intérieures au bord des paupièresRegard des pluies tissées d'absenceQui tend le fil de l'horizonRegard des mangroves sur les eaux du métissageApprend nous à aimer la solitude des îles Regard qui récolte le coton des nuagesRegard d'herbe tendre sur la courbe des femmesDonne-nous la vérité des larmes du matin Regard des peuples dont la guerre se souvientRegard des histoires mortes sous l'écorce des défaitesQu'un pont de mémoire rassemble leurs vignesEt leurs vagues aux crêtes du sang humain Regard de vive... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 21 octobre 2009

PAROLES AMERINDIENNES

(...) Sous quelle loi vivez-vous ? La loi du gouvernement de Etats Unis ? C’est la loi de l’Homme.Si vous la violez, vous payez une amende ou vous allez en prison - en principe. Il en va ainsi avec la loi de l’Homme.Vous pouvez ne pas l’appliquer et vous en tirer néanmoins à bon compte. Peut-être même ne serez-vous pas puni du tout. Cela arrive tout le temps. Les gens croient toujours qu’ils peuvent faire n’importe quoi et s’en sortir indemnes, et c’est vrai une fois sur deux.Mais ils oublient qu’il y a une autre loi, celle du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 21 octobre 2009

TOUJOURS LUMIERE

Omniprésente la lumière qui jaillit de ton pays chaudclaire à chaque éclosion d’imagemûre à chaque rai de soleilrigoureuse à chaque rythme des moments nocturnestoujours lumière des assonances des veillées lointainesô lumière à chaque volupté innocentedes murmures nuptiaux qui surgissent des rimes dupassé !oui clarté du grand Orient issue des lointains solsticesdes cahiers antiques des troubadours tes ancêtresde la nuit qui lange ton être d’un silence timidesereins demeurent tes fantasques oniriquesqui viennent des eaux intrinsèquement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 21 octobre 2009

LOIN DE CETTE TERRE

C'était loin de cette terre.C'était une cime, une épaule. L'orient, virginal,éclaboussait nos cellules,fulgurait dans les pierres.Nous étionsau seuil de la femme,prêts à souleverson rideau d'albâtre.Grouillante de sèves et de blanches orchidées,sa nuque se ployait, à peine,sous la lente caresse du fleuve.Balbutiement des moelles,éclosion du regard.Quelque chose en nouspressentait le flocon, le sang, le voyage.C'était au tempsdu gîte pluvieux,des fougères au goût aigre.Dans la tourbe,levait tout un peuplede saisons,et la femme, rendue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,