dimanche 25 octobre 2009

LES HOMMES CREUX

Nous sommes les hommes creuxLes hommes empaillésCherchant appui ensembleLa caboche pleine de bourre. Hélas !Nos voix desséchées, quandNous chuchotons ensembleSont sourdes, sont inanesComme le souffle du vent parmi le chaume secComme le trottis des rats sur les tessons brisésDans notre cave sèche. Silhouette sans forme, ombre décolorée,Geste sans mouvement, force paralysée ; Ceux qui s’en furentLe regard droit, vers l’autre royaume de la mortGardent mémoire de nous – s’ils en gardent – non pasComme de violentes âmes perdues, mais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 25 octobre 2009

ABOYANT

Cet amour-ci que tu ne fus Et jamais ne seras De tant l’aimer Tu l’as épuisé En regardant à froid Ton délire.            Cet amour-ci que tu ne fus Et jamais ne seras De tant le toucher Tu l’as éteint En un chemin contraire, Inusité.              Cet amour-ci que tu ne fus Et jamais ne seras De tant l’écrire Il s’est usé, Au labeur D’une surdité gelée.         Cet amour-ci... [Lire la suite]
dimanche 25 octobre 2009

CROIX DU SUD

Dans la ténèbre extrême du jardin, la Voûte,En ouvrant son obscur manteauNous faisait assister au défilé de la Création.« Un jour, pour vous, je me déchireraiEt vous montrerai bien d’autres astresPalpitants de vie, frémissants de Futur. »Dans le chaos des pouponnières d’étoiles,Les hurlements d’enfantement se perdaientDans une distance mesurée en photons.Il n’arrivait que paix et beauté,Loin des gerbes de feu dantesquesPréludant à la formation d’un astreOu à la disparition d’un autre.Nova tourbillonnante, Comète lissant une chevelure... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 25 octobre 2009

AVEC

Des mots méduses Des mots brûluresQu’à l’envers je glose A l’endroit des maux latences Que je silence.Je métaphore à fondPour l’enfant roulé dans l’écume des vaguesIndicible complainteAvec Des bris tigrés de cônes De porcelaines Dans le corail De ma mélancolie j’enroche Dans le fer du bois Des bambouseraies je sculpteLa jaune écume.L’oreille aux vents des brumes l’enfant Attend d’ouïr crépiter l’aurore. . . . FLORA AURIMA DEVATINE . . .
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,