jeudi 19 novembre 2009

CHANT GENERAL...Extrait

L’homme fut terre, vase, paupièrede la boue frémissante, forme de l’argile,cruche caraïbe, pierre chibchacoupe impériale ou silice araucan.Tendre et sanglant, mais sur la poignéede son arme de cristal mouillée les initiales de la terre étaient écrites.Personne ne put s’en souvenir ensuite : le vent les oublia . PABLO  NERUDA .
Posté par emmila à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 19 novembre 2009

ROMANCE ANONYME SUR L'ENTERREMENT DE GARCIA LORCA

Par un après-midi d’été, en 1966, le Dr Sanford Shepard, professeur d’espagnol à Oberlin College, Etats-Unis, et sa femme Helen se promenaient dans le jardin de leur villa de Grenade. Mme Shepard remarqua, à moitié caché parmi les fleurs, un morceau de papier sale sur lequel était écrit quelque chose. Elle le ramassa et eut la grande surprise de pouvoir lire un romance populaire sur l’enterrement de Garcia Lorca. Le romance était écrit à la main sur un papier portant l’en-tête " Hermandad de Nr. Sra del Perpetuo Socorro de... [Lire la suite]
jeudi 19 novembre 2009

MAX ROUQUETTE

Ombre des térébinthes, maigre et bleue, et les points rouges de leurs graines, fascinées de réverbération ; pierres bleues lavande, herbe sèche, air immobile pétrifié comme au fond de millions d'années d'une mer trop lourde de sel, resteraient suspendus coraux et herbes en attente....Sur le goudron amolli du grand chemin, des lézards bondissants brisaient, par à-coups, leur verdoyante veille... (....)Et, de ce temps, au fond des chambres obscures, sur la blancheur des draps, se nouaient des cuisses humides, dans l'orgueil arrondi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,