Je crois
qu'il faut prendre appui
sur le vent
s'agenouiller en mer
et se vouer
à l'infini

je crois qu'il faut penser
comme chute une météorite
comme pleure une étoile-mère

qu'il faut saisir
l'intime conscience de son désastre
pour commencer
a vraiment sourire
pour s'aventurer
au plus bleu du bleu.

.

.

.

ZENO  BIANU

.

.

.

1