Ce peu que l’on pressent
Si fort en nous
Parfois

Un soir
Où les mots
Ne viennent pas

Mais le cœur cependant
Aspire à dire
Et bat à sa façon

Nous rappelant cet horizon
La profondeur d’une réponse
Dans les tempos du silence

.

 

BERNARD  PERROY

.

Tardienta_et_pays_basque_ete_2009_038