Qui ne cherche l’étoile s’étiole mais toi
par nuit noir ou d’épiphanie
à travers les persiennes
sous l’éclat du réel
  dans des gestes d’aurore
dans les appels muets
  dans les méandres des aveux
des souvenirs
en tout reflet, en tout écho lointain
derrière les rumeurs, les apparences
partout tu cherches obstinément
  la note bleue
grave et profonde
celle qui porte
celle d’où naissent
toutes les harmoniques d’une destinée.

.


GILLES BAUDRY

.

.

raymond_berthelet13

Oeuvre  Raymond  Berthelet