mardi 20 avril 2010

HUGO

« Tant qu’il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers, et compliquant d’une fatalité humaine la destinée qui est divine ; tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit, ne seront pas résolus ; tant que, dans de certaines régions, l’asphyxie sociale sera possible ; en d’autres termes, et à un point de vue plus étendu encore, tant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 18 avril 2010

LA PALABRA

La palabra— ese silencio extraviado Esa hilera de hormigas que hoja a hoja Modela el follaje corpóreo de la voz La palabra— ese bálsamo promisorio Esas manos ofrecidas a la ausencia Ese tiempo transversal al llanto Esa costura desatada, esa confianza Ese pan, esa sedición del alfabeto Esa cópula del verbo, esa memoria Ese gentío fusionado en un son Esa pupila abierta a todo albor La palabra— esa metralla de lirios Ese erotismo de Dios..CRISTINA  CASTELLO . Obra Odilon  Redon
Posté par emmila à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 18 avril 2010

LA PAROLE

La parole — ce silence égaré Cette colonne de fourmis qui feuille à feuille Modèle le feuillage corporel de la voix La parole — ce baume prometteur Ces mains offertes à l’absence Ce temps transversal aux pleurs Cette couture défaite, cette confiance Ce pain, cette sédition de l’alphabet Ce verbe qui copule, cette mémoire Cette foule fusionnée en un son Cette pupille ouverte à toute blancheur La parole — cette mitraille de lys Cet érotisme de Dieu..CRISTINA  CASTELLO . Oeuvre Odilon  Redon
Posté par emmila à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 17 avril 2010

ARCHITECTURE NUIT....Extrait

Nuit autour des nuits dans la nuit de mon âme, c'est vers toi que je descends comme on entre nu, par une plage en pente, dans l'océan où perdre pied, nager, puis se laisser porter, pour enfin consentir, ayant coulé, à partager les fonds, et plus tard cette absence de fond commune à l'amour   Aussi laisse-moi, tandis que j'abandonne ceintures et courroies, qui rassuraient et nouaient mon esprit, que je réduis mes gestes à l'exigence neuve de souveraines libertés, et que je ralentis ma pensée au rythme d'une vitesse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 17 avril 2010

ELUARD

La bouche aux lèvres d'or   n'est pas en moi pour rire   et tes mots d'auréoles   ont un sens si parfait   que de mes nuits damnées   de silences et de morts    j'entends vibrer ta voix   dans toutes les nuits du monde.PAUL ELUARD .
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 17 avril 2010

PRIERE A L'INCONNU

Voilà que je me surprends à t'adresser la parole, Mon Dieu, moi qui ne sais encore si tu existes Et ne comprends pas la langue de tes églises chuchotantes. Je regarde les autels, la voûte de ta maison, Comme qui dit simplement: voilà du bois, de la pierre, Voilà des colonnes romanes. Il manque le nez à ce saint. Et au-dedans comme au-dehors, il y a la détresse humaine. Je baisse les yeux sans pouvoir m'agenouiller pendant la messe, Comme si je laissais passer l'orage au-dessus de ma tête. Et je ne puis ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 17 avril 2010

YEATS

Si je pouvais t'offrir le bleu secret du ciel Brodé de lumière d'or et de reflets d'argents Le mystérieux secret, le secret éternel De la nuit et du jour, de la vie et du temps Avec tout mon amour je le mettrais à tes pieds Mais tu sais je suis pauvre et je n'ai que mes rêves Alors c'est de mes rêves qu'il faut te contenter Marche doucement, car tu marches sur mes rêves . WILLIAM  BUTLER  YEATS . Oeuvre  Pino
vendredi 16 avril 2010

ENTRE LES BRUITS...Extrait

Tu demanderas à quoi peut bien ressembler le son des étoiles. Nous verrons bien  mais je peux déjà te dire que cette fois encore, tu ne devras pas rester coincée entre tes deux oreilles. D'abord tu verras, tu auras l'impression que les sons viennent de toi, du plus profond de toi, qu'ils sont tiens. Mais si tu les écoutes bien, tu admettras qu'ils ne sont pas particuliers, qu'ils te traversent comme ils traversent les autres, seulement toi tu sais les entendre passer et si tu t'entraînes, tu sauras les reconnaître et les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 16 avril 2010

RESSUSCITER...Extrait

Un lit de lumière, une chaise de silence, une table en bois d'espérance, rien d'autre: telle est la petite chambre dont l'âme est locataire..CHRISTIAN  BOBIN.Oeuvre Vincent Van Gogh
Posté par emmila à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 16 avril 2010

BOIS D'EBENE...Extrait

« Afrique j'ai gardé ta mémoire Afrique tu es en moi - Comme l'écharde dans la blessure comme un fétiche tutélaire au centre du village fais de moi la pierre de ta fronde de ma bouche les lèvres de ta plaie mes genoux les colonnes brisées de ton abaisse- ment . JACQUES  ROUMAIN . Oeuvre de Rigaud Benoît
Posté par emmila à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,