Vous vous promenez le dimanche au bras de vos femmes,
    Vous leur faites faire le tour de votre règne terrestre
    Qui est fait d'APPROBATION.
 

 

 Pour plaire à l'APPROBATION
    Vous mettez sur vos femmes de l'or, du diamant et même des croix
    Volés,
 

 

 Vous leur enlevez leur âme et les prostituez à l'APPROBATION
Puis avec ces prostituées               

Vous FAITES l'amour,
         

 

 Mais vous n'ÊTES jamais l'Amour.  

 

 Vous allez chez les riches,
Vous n'allez que chez les riches,

Non par pitié parce qu'ils SONT les pauvres

Travaillant chaque jour davantage à leur pauvreté,
    Mais parce que vous les croyez des riches

Et même des enrichis.
                 

 

 Vous allez chez les puissants,
Vous n'allez que chez les puissants,

Non par géante pitié parce qu'ils sont les irrémédiablement prisonniers

Mais parce que vous croyez qu'eux seuls ne sont pas en prison,
    Eux qui non seulement sont seuls en prison, mais sont LA prison,

Tellement LA prison que leur présence répand partout sur terre les prisons.
                 

 

 La guerre des militaires, la guerre des civils, la guerre des banquiers,
Vous l'acceptez,

La guerre contre les âmes,

Vous l'acceptez.

Il n'y a que le nourrissant SCANDALE

De ceux qui ne veulent AUCUNE guerre
    Que vous n'acceptez pas.
                     

 

 On peut attaquer vos biens terrestres puisque vous les défendez,
On peut vous les prendre               

Puisque vous les avez mis au centre de vous au lieu de votre âme
         

 

 On peut vous mettre en prison puisque vous croyez aux prisons,
On peut vous juger puisque vous jugez,

On peut faire que vous SOYEZ très abaissés puisque vous craignez de PARAÎTRE abaissé.
         

 

 Il n'y a qu'avec l'Ame que vous ne soyez pas,
Il n'y a que chez le Christ que vous n'alliez pas ;
    Vous n'allez chez le Christ que s'il est dans vos églises
    Recouvert d'or, de VOTRE or
    Volé.
     

 

 Il va falloir que le salut vous quitte,
Il va falloir ôter de vos bouches l'hostie,
    Oter d'entre vos dents VOTRE phraseur Christ.
   

.

ARMAND  ROBIN

.

photo_La_Grande_bagarre_de_Don_Camillo_Don_Camillo_e_l_onorevole_Peppone_1955_5